Retour à la liste des articles

Un observatoire de la biodiversité marine

C'est un projet écologique étonnant qui a vu le jour à Cannes avec la création du premier écomusée sous-marin français.

C'est un projet écologique étonnant qui a vu le jour à Cannes avec la création du premier écomusée sous-marin français.

Le jeudi 28 janvier 2021, après deux ans de création et de développement, les oeuvres réalisées sur le thème du masque ont été immergées au large de l'île Sainte-Marguerite, elles représentent les visages de quelques habitants cannois. Taillés dans du ciment marin au pH neutre, ces portraits de 2 mètres de haut et d'environ 10 tonnes permettent de préserver les espèces marines animales et végétales, mais également d'observer l'évolution de cette biodiversité. Les coraux vont en effet pouvoir se développer sur les 6 sculptures réalisées par l'artiste britannique Jason DeCaires Taylor et les poissons pourront en faire leur habitat.

Le site sera accessible aux plongeurs à l'aide d'un simple masque et un tuba sur une distance allant de 84 à 132 mètres du rivage et une profondeur de 3 à 5 mètres. La plus-value de ce musée écologique réside aussi dans le fait que les navires n'ont plus le droit de naviguer à cet endroit, le mouillage des bateaux étant désormais interdit. Cela a permis d'élargir la zone de baignade en la quadruplant.  

 

Credit Photo @eric_barnabe_photographie